Pelargonium/F.Strauss/Biosphoto

Belles sud-africaines

Un article très intéressant du Guardian du 09 juillet dernier  met en lumière la popularité de la flore sud-africaine lors du dernier Chelsea Flower Show. Sachant combien ce festival de Cannes du jardin a une influence sur le reste de la planète horticole, attardons-nous sur les merveilles springbok.

Un paysage, des fleurs étonnantes

L’Afrique du Sud n’est pas seulement l’eldorado des amoureux de safari, elle est une mine pour les botanistes. Les prairies d’annuelles du Namaqualand font rêver tout amoureux de couleurs à la Monet, et les jardins du Kirstenbosch attirent des milliers de touristes. Etonnamment, une bonne partie de ces végétaux se cultive assez bien hors du sol africain, à condition d’être à l’abri. C’est le cas de la Protée, emblème springbok s’il en est, que le rédacteur de l’article a fait fleurir sous les cieux anglais.

Protée royale/Régine Rosenthal /Biosphoto
Protée royale/Régine Rosenthal /Biosphoto

Héritage sud-africain

En dehors de ces curiosités, le pays a également fourni nos jardins de végétaux plus connus. La plus connue des plantes reste ainsi le Géranium de nos balcons, en fait très loin des jardinières alsaciennes où il s’épanouit ad libitum !

Mais cette plante vaut mieux qu’une jardinière un peu oubliée sur un rebord de fenêtre. Vous pouvez l’associer avec de nombreuses annuelles pour illuminer votre potée, ou adopter les nouvelles variétés aux tons lumineux.

Et pourquoi ne pas craquer pour les feuillages si décoratifs des Pelargonium odorants, qui auront en plus l’avantage de décourager les moustiques ?

Pelargonium/F.Strauss/Biosphoto
Pelargonium/F.Strauss/Biosphoto

A découvrir

 

Une sympathique fleur, le Gazania. Très peu gourmand en arrosage, il illuminera les jardinières de ses couleurs chaudes : orange, jaune, voire un mix de rayures des deux.

Fleur de Gazania/Laurent Rebelle/Biosphoto
Fleur de Gazania/Laurent Rebelle/Biosphoto

Vous vous croyiez dans votre jardin ? Erreur, vous voyagez très très loin  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *