Muret - Bios_672599-Elke-Borkowski-Gap

Challenge ! Comment faire de son jardin pentu un coin de paradis ?

Pour cet article, un peu de science-fiction : non, vous n’êtes pas Nicolas le Jardinier, mais un gentil propriétaire lambda, qui se débat avec son carré de pelouse. Tout le monde n’hérite pas d’un beau rectangle plat de terre riche et généreuse… Alors, à chaque problème, une solution !

« Que faire avec un jardin pentu ? »

Jardin en pente - Bios_1380075-Carol-Drake-GAP
Jardin en pente – Bios_1380075-Carol-Drake-GAP

La solution est dans le maçon : à vous  les terrasses comme dans le midi. Si vous faites le choix du mur en pierre sèche, la chaleur retenue dans les pierres aidera également à la pousse de vos plantes. Vous pouvez également opter pour des plessis.

 

Des murets qui changent

Les murets… Voilà qui est peu glamour comme sujet. Pourtant, ils peuvent devenir à peu de frais un haut lieu de votre jardin. C’est comme les lunettes : soit vous les montrez, soit vous les cachez. Côté « je montre », peignez-le en orange si le choix du matériau s’y prête, choisissez différentes pierres, joignez-y un banc.. Côté « je planque », choisissez des pierres locales qui ne trancheront pas, et surtout fleurissez-le ! A vous les orpins, les arméries et autres plantes retombantes ! Et voici comment faire d’un simple ajout un atout végétal…

Mais si vous n’avez ni le temps ni l’envie de vous lancer dans les gros travaux, choisissez des végétaux solides comme l’Euphorbe ou le rosier liane pour retenir la pente et rapidement végétaliser le terrain, et une prairie fleurie pour agrémenter en été. Rien ne vous empêche également de cultiver des légumes, à condition de les planter à la verticale de votre pente. En respectant le relief, vous éviterez les ruissellements à l’arrosage.

Enfin, si vous n’avez qu’un talus, pourquoi ne pas se lancer dans une rocaille ?

Le style rocaille

Rocaille - Bios_1403837-Christa-Brand-GAP
Rocaille – Bios_1403837-Christa-Brand-GAP

La rocaille, ou jardin de plantes alpines, est un régal de botaniste. Si bassin ou massifs ne vous satisfont déjà plus, penchez-vous sur cet aménagement. Il vous faudra évidemment terrasser et rapporter de belles pierres si votre terrain est plat, mais à la fin que de satisfaction ! A vous les tableaux colorés de joubarbes et d’aubriètes, la beauté des orpins fleurissant sous des conifères nains, les coussins soyeux de campanules… Même les petits jardins peuvent adopter dans une auge de pierre la rocaille : son développement contrarié demandera par contre un entretien plus soigné. Dans tous les cas demeure la beauté de la rocaille : faire naître du minéral le plus aride un foisonnement végétal.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *