Arbre de Judée et Tulipes- Bios_680594-Jerry Harpur / GAP

Découvertes printanières

Jaune des Forsythia, rose des Arbres de Judée, blanc des Cerisiers du Japon, vert pâle des Viornes… Au printemps, arbres et arbustes se parent de couleurs splendides. L’objectif ? Attirer les pollinisateurs évidemment. Mais le Jardinier n’est pas non plus insensible à cette débauche de teintes et de nuances. A lui de se faire coloriste pour mettre en valeur chacun.  Associer de petits Muscaris sous la délicate floraison d’un Pommier ornemental, ou jouer les audacieux en rapprochant Forsythia et Cognassier rouge : bien des alliances sont possibles. A nous de les expérimenter. Découvrons l’histoire et les particularités de trois emblèmes printaniers : le cerisier, le magnolia et l’arbre de Judée.

L’hanami, ou le printemps des Prunus

Ils annoncent le retour du printemps dans les prés et les jardins ; les cerisiers, pruniers, amandiers, pêchers et abricotiers se parent de couleurs chatoyantes aux beaux jours. Ne boudez pas non plus leurs cousins ornementaux : leur douce floraison feront des merveilles en vase, et répondront avec élégance aux premières pousses des bulbes.

Savez-vous qu’au printemps la météo est particulièrement suivie au Japon ? il s’agit en effet de la période de l’Hanami, la contemplation des cerisiers en fleurs. Cette floraison est brève, et pour ne pas la rater, nombre de medias donnent en direct des « nouvelles du front ». Les Japonais peuvent alors se rendre sous les arbres pour pique-niquer et boire du saké, à l’instar des premiers Empereurs de l’époque Nara.

En Europe, il s’agit moins d’un rituel évidemment. Mais pour qui arpente les routes au printemps, voir les Pruniers et Pommiers en fleurs, sentir une certaine douceur dans l’air, ne peut que réjouir et faire espérer que l’hiver s’estompe enfin.

Hanami à Tokyo - Bios_876935
Hanami à Tokyo – Bios_876935

Magnolia forever

De Pierre Magnol (1638-1715) nous n’aurions pu rien savoir, si ce n’est sa contribution à l’étude des familles botaniques. Mais c’est sans compter un gouverneur de Louisiane, une servante bretonne à la main verte et le maire de Nantes. Chacun a contribué à l’envoi, à la culture puis la propagation d’un arbre inconnu à grandes fleurs. Au jardin de Montpellier ce bel anonyme sera baptisé du nom de Magnolia en l’honneur de M. Magnol.

Nul ne sait ce qu’il est advenu de la femme du jardinier qui a recueilli la pousse sur le compost, mais chaque année dans sa ville de Paimboeuf en Bretagne sont célébrés les voyages des Plantes. Le Magnolia, tantôt asiatique, tantôt américain, en est un bel exemple.

Magnolia Heaven Scent -  -  -
Magnolia Heaven Scent – – –

La beauté de l’arbre de Judée

Sa floraison rose flamboyante compense sa petite taille : l’arbre de Judée est d’une beauté à faire pâlir les amatrices de blush !

Et il a d’autres atouts : un feuillage magnifique à l’automne et de croquignolettes feuilles en forme de coeur. Sans oublier cette curiosité, une floraison à même le tronc ou les branches, qui en font un arbre digne de curiosité.

Une histoire assez sanglante expliquerait son nom, à savoir que ce serait l’arbre où se serait pendu Judas, les fleurs figureraient les larmes du Christ.

Tout cela serait fort triste, mais… jetez de nouveau un coup d’oeil à nos images et imaginez ce feu d’artifice floral dans quelques mois. Cela va déjà mieux, non ?

Arbre de Judée - Bios_680594.
Arbre de Judée – Bios_680594.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *